Accueil
Accueil
Infographie

CONSEILS DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET ORGANES : REPRISE DES SESSIONS EN PRÉSENTIELS

Les Conseils des collectivités territoriales et leurs organes peuvent tenir leurs sessions ordinaires et extraordinaires en présentiel, mais en respectant les mesures préventives édictées par les autorités compétentes, indique vendredi un communiqué conjoint du ministère de l’Intérieur, de l’Association des régions du Maroc, l’Association marocaine des présidents des Conseils des préfectures et provinces et l’Association marocaine des présidents des Conseils communaux.

“Les présidents des Conseils des collectivités territoriales et de leurs organes peuvent, en coordination avec les walis des régions et les gouverneurs des préfectures et provinces, chacun dans son champs d’action territoriale, décider de la tenue en présentiel des sessions ordinaires et extraordinaires de ces Conseils, en prenant toutes les mesures préventives édictées par les autorités compétentes et ce, en coordination avec l’autorité administrative locale, afin que ces réunions se déroulent dans les meilleures conditions”, note le communiqué.

Cette décision s’inscrit dans le cadre du renforcement des mesures de précaution prises pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus et compte tenu de la conjoncture actuelle et en corrélation des mesures prises avec l’évolution de la situation épidémiologique dans les différentes régions, préfectures et provinces du Royaume.

Elle répond également aux exigences de l’article 2 du décret n°2.20.406 du 9 juin 2020 portant prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans tout le territoire national pour lutter contre la propagation de la Covid-19 et promulgation de dispositions spéciales pour l’assouplissement des restrictions qui y sont liées, poursuit le communiqué.

A cet effet, les collectivités territoriales et les arrondissements sont invités à prendre toutes les mesures préventives pour préserver la santé des fonctionnaires et des usagers à travers la stérilisation des locaux, des bureaux de travail et des dépendances sanitaires et leur aération, la fourniture des équipements de santé et la sensibilisation pour une plus haute prise de conscience sanitaire de leurs ressources humaines.

La reprise progressive du travail nécessite une réduction de la circulation et de l’échange des documents papier et le recours autant que possible aux moyens technologiques disponibles, le tout dans le respect strict des mesures préventives édictées par les autorités compétentes, conclut le communiqué (MAP).

De la même catégorie

La Bourse de Casablanca clôture en repli

m.mouatadid

Industrie: Hausse des prix à la production en décembre 2020

s.boufous

Maroc: Excédent budgétaire de 3 MMDH à fin janvier

a.elmourabit