Accueil
Accueil
international

L’OIT ALERTE SUR LA HAUSSE DU TRAVAIL DES ENFANTS EN RAISON DU COVID

L’OIT et l’UNICEF mettent actuellement en place un modèle de simulation afin d’étudier l’impact du COVID-19 sur le travail des enfants dans le monde. De nouvelles estimations mondiales du travail des enfants seront publiées en 2021.

Selon une nouvelle étude conjointe de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et de l’UNICEF, des millions d’enfants supplémentaires risquent d’être contraints de travailler en raison de la crise du COVID-19 , ce qui pourrait conduire pour la première fois en vingt ans à une hausse du travail de enfants.

Selon les estimations globales de 2017, 152 millions d’enfants travaillaient dans le monde. Les enfants déjà obligés de travailler pourraient avoir à le faire en augmentant le nombre d’heures ou en subissant une dégradation de leurs conditions de travail, indique le rapport. Un plus grand nombre d’entre eux pourraient se voir contraints de se retrouver dans les pires formes de travail des enfants, ce qui leur fait courir des risques importants en matière de santé et de sécurité.

«Au moment où la pandémie saborde le revenu des familles, beaucoup d’entre elles pourraient recourir au travail des enfants si on ne leur vient pas en aide», souligne Guy Ryder, Directeur général de l’OIT. «En temps de crise, la protection sociale s’avère vitale car elle permet de venir à la rescousse des plus vulnérables. Il est donc véritablement essentiel d’intégrer la question du travail des enfants dans le cadre plus large des politiques en matière d’éducation, de protection sociale, de justice, de marché du travail ainsi que des droits humains et des droits au travail», ajoute-t-il.

De la même catégorie

La dette en Angola: un fardeau qui s’alourdit

m.mouatadid

Covid-19 va changer la structure de l’économie britannique

k.elotmani

Pandémie: 2 millions de pauvres supplémentaires au Kenya

a.elmourabit