Accueil
Accueil
Actualités Economie Entreprises Finance

RCI Finance Maroc: baisse de 23,6% de la production

RCI Finance Maroc, structure de financement automobile de Renault, a enregistré une production de nouveaux financements de 2,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2020, en baisse de 23,6% par rapport à l’an passé.

Toutefois, en clôture d’une année 2020 marquée par le confinement, ayant fortement impacté les ventes de véhicules de Renault et Dacia, le quatrième trimestre s’est caractérisé par une reprise des ventes automobiles ayant permis la production de 831 millions de dirhams (MDH) de nouveaux financements véhicules, soit plus du double de celle de l’ensemble du premier semestre, précise la société dans un communiqué.

Le produit net bancaire (PNB) a atteint, quant à lui, un total annuel de 312 MDH, en recul de 5,4% par rapport à l’an passé, notamment grâce à la montée en puissance de l’activité de services, relève RCI finance Maroc, précisant que sur le T4 2020, le PNB s’est établi à 75 MDH contre 110 MDH au T4 2019.

Au titre du dernier trimestre 2020, l’encours est resté presque stable sur un an, à 6,6 MMDH et ce grâce à l’activité clientèle et sous l’effet d’un apurement des stocks des concessionnaires, souligne l’entreprise, ajoutant que l’encours lié à l’activité clientèle (particuliers et entreprises) était de 5,507 MMDH, en légère hausse de 0,8% par rapport à fin décembre 2019.

Pour ce qui est de l’encours lié à l’activité Réseau (concessionnaires), il s’est chiffré à 1,07 MMDH, en diminution de 15,3% par rapport à l’an passé, sous l’effet d’un apurement des stocks de véhicules financés par RCI.

S’agissant de l’endettement financier, il a diminué légèrement à 4,9 MMDH, dont 40% vis-à-vis du marché des capitaux. La dette contractée auprès des banques était de 2,95 MMDH à fin décembre 2020, soit une diminution de 11,9% sur un an, alors que l’endettement lié aux Bons de Société de Financement (BSF) s’est établi à 1,98 MMDH.

Ce montant a augmenté de 3,1% par rapport à fin décembre 2019, illustrant la stratégie de la société de diversifier son refinancement et optimiser le coût de son passif, précise le communiqué.

De la même catégorie

Nécessité de repenser la politique sanitaire

a.elmourabit

La régionalisation, un choix stratégique et irréversible (Benchaâboun)

a.elmourabit

IMO améliore son CA de 15% à fin septembre

a.elmourabit